Jeux de mots

Je l’ai fait l’autre jour. Ou plutôt ça s’est fait tout seul. Je me suis surprise à me corriger automatiquement alors que je me disais « j’aime vraiment mon travail ». Je me suis dit que c’était plutôt ma mission que j’aimais. Parce que oui, quand je pense activité quotidienne, ce sont naturellement des mots comme mission, vocation qui prennent place dans mon esprit. Et dans mon coeur. Et ça explique beaucoup de choses. Ça donne un sens à pourquoi j’aime me lever chaque jour. Pourquoi je ne connais pas le blues du dimanche soir.
Simplement parce que mon « travail » c’est moi. Je ne suis pas cloisonnée en mode pro/perso. Non, je suis une seule et même structure. Je ne fais qu’un entre ce que je suis chez moi et ce que je suis à l’extérieur. Je réalise de plus en plus de rendez-vous dans mon salon, dont l’énergie nourrit ceux et celles qui s’y installent, pour y échanger sereinement, en étant ancré, et avoir les idées claires.

// Tout simplement car l’énergie de notre Lieu reflète ce que nous avons choisi d’être et d’incarner //

On a beau faire, le mot « travail » résonne durement. Ça vibre spontanément comme contrainte, obligation, tension. Prononcer des mots comme « ma mission », « ma vocation » procurent physiquement une sensation positive. Ça pétille, ça vibre. On est bien avec ces mots*. A eux seuls ils nous parlent de sens, d’évasion, ils nous appellent à voir plus vaste que notre individualité.

Et si on essayait de remplacer le mot travail ? L’idée n’est pas d’inventer un nouveau mot, non, simplement de le remplacer par des mots comme « mission » ou « vocation ».
Je rêve d’un jour où le mot bureau aura disparu lui aussi. Bien au-delà des simples agencements qui tendent vers le mieux-être au travail, non, un vrai monde où on se retrouvera pour créer des projets avec nos clients, chez eux, chez nous.

Alors je me disais que si vous arrivez à construire une phrase dans laquelle vous remplacez « travail » par « mission », c’est que clairement vous avez trouvé pourquoi vous vous levez chaque jour. Vous avez contacté ce qui vous inspire profondément.

Si ça ne marche pas, et surtout, si en lisant cet article vous vous sentez comme appelés, connectés à quelque chose de diffus à l’intérieur de vous, c’est que nous avons votre voie à créer ensemble :).

Je vous souhaite une lumineuse trajectoire,
Anne.

* Les japonais sont allés un niveau plus loin en créant le concept d’Ikigai. Un juste équilibre entre mission, passion, vocation et profession. Un outil pour donner du sens à pourquoi on se lève chaque jour.

Posted in Non classé and tagged .